La préparation :

La règle numéro un pour réussir son entretien est de le préparer. Le touriste, aussi sympathique soit-il, ne fait pas bonne impression auprès du recruteur !

  • Renseignez-vous sur l’entreprise, ses projets, son positionnement
  • Faites l’inventaire de votre parcours professionnel en faisant ressortir vos atouts et vos réalisations menées avec succès
  • Recensez vos forces et vos faiblesses
  • Identifiez vos motivations pour le poste
  • Puis entraînez-vous seul ou avec quelqu’un, et simulez ainsi votre entretien. Adressez-vous distinctement et de manière calme. Anticipez les questions pièges, assurez-vous de bien vous connaître et de maîtriser les étapes de votre parcours.
  • Ayez bien la mémoire des dates, des chiffres et des noms de vos précédents employeurs. Listez ceux que vous permettrez au recruteur de contacter pour lui permettre de vérifier vos précédentes expériences. Même si cette  » prise de références  » ne peut être faite sans votre autorisation, elle vous sera très certainement demandée.

L’entretien :

  • Evitez le stress, pour cela soyez au mieux de votre forme et arrivez un peu à l’avance.
  • Soignez votre présentation et évitez toute familiarité
  • Lors de l’entretien, n’interrompez pas votre interlocuteur et soyez à l’écoute, car ce n’est pas vous qui menez les échanges
  • Répondez de manière sincère et transparente, ayez toujours à l’esprit que le recruteur peut être amené à vérifier votre parcours professionnel
  • Ne cherchez pas à esquiver les questions posées, montrez plutôt votre volonté de vous améliorer si nécessaire
  • Exposez clairement vos expériences pour en faciliter la compréhension, avec des exemples précis. Faites des liens entre vos expériences et ce que vous avez compris du poste à pourvoir. Si vous pensez que cela est nécessaire, n’hésitez pas à prendre des notes
  • Restez toujours concentré sans craindre les silences, qui peuvent faire partie d’une technique d’entretien

Sachez que le recruteur n’est pas légalement autorisé à vous poser des questions d’ordre discriminatoire, vous n’êtes donc pas obligé d’y répondre.


La fin de l’entretien :

  • N’hésitez pas à poser des questions, cette démarche montre que vous portez un grand intérêt pour le poste
  • Si le recruteur ne vous a pas renseigné, informez-vous sur les modalités de décision : à quel moment la décision sera prise ? Comment savoir si vous êtes retenu ?